C’est quoi réussir un événement ? Combien de « bataillons » pour l’égalité ?

Jouer de la musique n’est pas qu’une question de notes et de rythme disait notre chef de chœur. L’amateur se croit au bout de ses peines quand il a réussi à chanter (ou jouer) sans fausse note et en rythme : il en oublie que la musique c’est aussi l’interprétation – les nuances, le timbre, les variations de rythme….

Pour l’organisateur d’événement, le succès se résume souvent au nombre de personnes dans la salle et au « bon déroulement » – dans le sens où les intervenants réalisent leur prestation de manière conforme. Les vraies questions à se poser sont autrement plus difficiles : quelles sont les cibles de cet événement ? Comment les faire venir ? Quelles sont leurs attentes ? Comment y répondre ? Et pour moi organisateur, quel est mon réel objectif ? A quoi me sert cet événement ?

En effet, sur chaque thème – dont celui de l’égalité ou de la diversité – de nombreux événements sont organisés par de nombreux acteurs : n’est-ce pas trop ?

Quand on voit les efforts déployés et les résultats obtenus, la question est légitime.

  • Multiplication des messages d’invitation et de relance, jusqu’à la veille ou au jour de l’événement
  • Salles clairsemées, badges préparés et restant dans leurs casiers…
  • Taux d’absence s’élevant couramment à 30% des inscrits, encore plus quand il n’y a pas de participation financière.
  • Salle remplie en grande partie par les différents intervenants aux tables rondes qui se succèdent – et ne sont jamais rondes !

Stop !

Mais alors que faire ? Quand chaque projet financé par l’Europe doit presque toujours comprendre un volet de communication. Quand le faire-savoir compte pour diffuser le savoir-faire….

Quelques proposition en vrac

 Unir nos forces 

De plus en plus d’événements sont co-organisés et c’est une bonne chose. On peut sans doute aller plus loin par une coordination plus en amont : quels thèmes en 2017 ? Quels chefs de file ? Cela est plus particulièrement vrai en région Ile de France – où le national et le local se confondent, où la dimension régionale est moins perceptible. Cela devient un défi dans les nouvelles régions plus grandes, où les réseaux d’acteurs seront plus dispersés et plus nombreux. Se rencontrer et partager les projets d’événements éviteraient des « embouteillages » autour des dates fatidiques, toujours les mêmes : on évite l’été, le mois de mai, les périodes de vacances scolaires, les lundis et vendredis…. ; on s’appuie sur les journées et les semaines de célébration – qui elles-mêmes se multiplient : 8 mars pour les femmes, semaine de l’emploi des personnes handicapées, …

Elargir le public touché

D’un colloque à l’autre, on rencontre souvent les mêmes personnes : managers de la diversité, membres de réseaux et associations, militants dans le bon sens du terme de l’égalité ou de la diversité, universitaires spécialistes, consultants en recherche de clients,…

On est frappé du nombre de fois où le public visé n’est pas présent : ceux qui sont dans la salle sont déjà convaincus. Comment atteindre les autres ?

Utiliser d’autres moyens que la réunion physique

Je défends dans un article précédent l’importance des rencontres réelles. Ce n’est pas contradictoire avec la sensation que le colloque avec unité de lieu et de temps est parfois dépassé. Certes, la retransmission existe, des « Apps » permettent le direct, des actes sont ensuite publiés, les « Webinar » et autres « chats » se développent. L’imagination devient plus que jamais nécessaire pour (re)dynamiser l’animation de sujets si importants pour l’avenir.

Unir nos forces

Unir nos forces

Quelques exemples non exhaustifs d’événements tenus en 2016 en Ile de France (nationaux ou régionaux).

  • CSEP colloque sur le sexisme au travail le 11 février
  • OCDE table ronde sur les femmes dans le numérique le 7 mars
  • ANDRH et Région IDF petit déjeuner sur l’égalité professionnelle le 8 mars
  • FACE et Direccte conférence sur un projet de mixité des métiers le 10 mars
  • Réunion du réseau Accent sur Elles le 10 mars
  • Colloque du Projet Network Discrim le 4 avril
  • Colloque AFMD sur la Diversité dans les Achats le 16 juin
  • Soirée Trajectoires HEC au Féminin le 25 octobre
  • Colloque annuel de l’association Femmes & Sciences le 5 novembre
  • 100 ans d’HEChf le 17 novembre
  • AFMD Trophées de la Diversité le 6 décembre
  • Journée référents racisme et antisémitisme du MENESR le 7 décembre
  • Séminaire Plan d’actions concertées Ile de France coordonné par l’ARACT le 13 décembre

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s