En France, on fait des fautes et on est puni. Dans d’autres pays, on fait des erreurs et on apprend.

Pourrait-on avoir droit à l’échec puis à rebondir plus fort, différent, plus compétent ?

On reproche beaucoup au système de notation français de sanctionner et d’inhiber les enfants par la peur de l’erreur, freinant l’apprentissage au lieu de le faciliter.

Cela rejoint notre culte du diplôme initial, obtenu entre 16 et 25 ans, et qui va vous marquer et vous suivre toute votre vie. Même après 50 ans ou après 10, 20, 30 ans et plus d’activité professionnelle, on vous demande encore votre diplôme, indépendamment du dernier poste occupé.

Nous y tenons tant à ces diplômes que nous avons inventé la VAE – Valorisation des Acquis de l’Expérience : pour être bien sûr que ces années de travail peuvent se traduire par un diplôme ? Car on considère qu’une expérience sans diplôme pour l’attester ne vaut rien ?

 

Sources complémentaires

L’échec, l’erreur, la faute, séance du 8 novembre 2013 du groupe Questes http://questes.hypotheses.org/1203

La VAE à l’Université française : entre savoirs et “expérience” : article de Françoise Ropé http://cres.revues.org/1236

 

Vous n’êtes pas d’accord ? Vous avez des précisions à apporter ? Dites-le nous, ce sera une source d’apprentissage…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s