Ecrire pour être compris ?

Guide, répertoire, fiches pratiques, le besoin d’un document de synthèse revient souvent.

Devant l’abondance des informations disponibles et malgré la montée en puissance du numérique, la forme papier reste utile. Elle peut aussi se décliner en version électronique.

A la lumière de nos diverses réalisations de guides égalité, quels conseils donner ?

Toujours se mettre à la place du futur lecteur – utilisateur du document produit : par exemple, mentionner les numéros du code du travail (L2323-47) plutôt que la loi qui l’a produit ou modifié (LOI n°2011-893 du 28 juillet 2011 – art. 29) : c’est en effet la référence quotidienne en entreprise.

Mettre d’accord sur une formulation des commanditaires aux points de vue divers : par exemple, toute demande de modification ou suppression d’un texte devra être accompagnée d’une proposition de texte de remplacement.

Proposer un 1er texte  « martyr » : appelé ainsi car destiné à faire réagir les différents membres du projet, qui ont souvent du mal à partir d’une feuille vierge.

Renoncer au style littéraire : difficile pour de nombreux amoureux de la langue. Mais un guide pratique n’est pas un roman ni un essai ; il est destiné à servir et pour cela il doit être rédigé dans un langage clair et précis.

Couverture repertoire ORSE V1

Couverture guide Opcalia