Plus de 50 journées ou semaines à thème, le trop-plein nous guetterait ?

Les journées ou semaines de… se multiplient avec des motivations variées :

  • Attirer notre attention sur une catégorie de personnes : aidants, enseignants, femmes, personnes âgées ou handicapées, sans compter les mères, pères et autre grand-mères
  • une cause : finance solidaire, santé mentale, peine de mort, économie sociale et solidaire, Europe
  • une attitude : gentillesse, sourire, bonheur, procrastination
  • une action pratique : lavage des mains, pas de gaspillage alimentaire, giving Tuesday, réduction des déchets

L’environnement est très présent : sans voiture, vie sauvage, développement durable, commerce équitable

La culture aussi : musique, nuit des cathédrales ou des musées, patrimoine, science, philosophie, goût …

L’économie est plus timide : industrie, ingénieur, épargne salariale, qualité de vie au travail, de même que la santé : don de moelle osseuse, santé mentale, prévention du suicide.

Issues d’initiatives publiques ou privées, individuelles ou collectives, certaines ont un succès indéniable ou historique –1ermai, 8 mars, 21 juin – d’autres se cherchent encore (je vous laisse choisir lesquelles….).

La question de leur impact et de leur efficacité se pose inévitablement : pouvons-nous nous mobiliser chaque jour pour une nouvelle cause ? Comment choisir ?

Ce nuage de mots représente une cinquantaine de causes identifiées, de portée France, Europe ou mondiale ; ce sont des journées, nuits, fêtes, semaines et même une quinzaine. Ne sont pas indiquées les manifestations locales (ville ou département). Vous êtes les bienvenus pour en proposer d’autres…

Publicités

Mois de mars, mois des femmes ?

Les femmes seront doublement à l’honneur en mars : le 8 pour leur journée internationale, les 22 et 29 pour des élections départementales qualifiées de « paritaires ».

Le 8 étant un dimanche, c’est presque tous les jours du mois qu’auront lieu les différents événements, débats, colloques, forums, rencontres etc…

Avec des thèmes variés : femmes dans la ville, réseaux de femmes, femmes et pouvoir, femmes au parcours d’exception, toutes pro, toutes connectées, semaine de la mixité, parentalité, freins à la carrière professionnelle, discrimination femme/homme dans le droit du travail et le droit pénal, toutes les femmes chantent contre le cancer, sexisme au travail, le sexe de la ville, l’orientation professionnelle des filles et des garçons,…le choix est vaste et quasi illimité.

mixité

Et puis les 22 et 29 mars, les élections départementales, qui remplacent les cantonales, verront apparaître une nouvelle notion juridique, celle de « binôme de candidats » avec un « scrutin binominal mixte majoritaire à deux tours ». Les femmes devraient ainsi passer de 16,3% à 50% des élus au niveau des départements. De quoi relancer les débats sur les avantages et les inconvénients des quotas et des lois sur la parité.

Comment célébrer le 8 mars 2014 dans votre entreprise ?

Quelques conseils pour vous aider à marquer cette journée internationale des droits des femmes.

Choisir un thème, éventuellement sous forme d’une question.

  • allongement de la vie professionnelle, implication des hommes dans l’égalité, parentalité et filialité, gestion de carrière, mentorat et parrainage,….

Identifier les interlocuteurs visés et évaluer leur nombre : hommes et femmes ensemble ? pour tout le monde ou  seulement certains publics comme les managers ou les RH  ?

Choisir le format de votre événement.

  • Débat collectif après visionnage d’un film ou après un exposé que vous aurez préparé
  • Echanges par petits groupes sur une même question ou sur des questions différentes
  • Echanges en face à face, façon « speed dating », avec rotation des interlocuteurs
  • Conférence d’un intervenant extérieur – prévoir dans ce cas un budget pour le rémunérer (l’expertise a de la valeur)

Dans tous les cas, il vous faudra une brève introduction et une brève conclusion.

Identifier et utiliser les ressources documentaires disponibles dans votre entreprise – Intranet Diversité, accord égalité signé, chartes (diversité, parentalité) signées – ou ailleurs.

Et l’objectif alors ? Pourquoi célébrer le 8 mars ?

Si vous avez lu jusqu’au bout cet article, vous avez sans doute déjà la réponse….Qu’en pensez-vous ?

A suivre…D’autres conseils sur ce blog dans quelques jours.