Mixité des métiers : ne pas se tromper de cible !

1ère conviction : il faut travailler en même temps sur une mixité dans les deux sens ou « double mixité ». Permanent depuis une vingtaine d’années et relativement peu efficace le discours pour encourager les filles vers des métiers exercés majoritairement par des hommes…N’a de sens qu’avec un discours symétrique envers les garçons

2ème conviction : et pour les faire revenir sur des métiers devenus majoritairement exercés par des femmes ; et pas seulement les attirer vers des métiers traditionnellement exercés par des femmes

  • En plus court, l’idéal de l’homme sage-femme ou puériculteur est un phénomène encore marginal
  • C’est aussi l’homme magistrat, l’homme juge, l’homme médecin, l’homme professeur des écoles qu’il faut re-valoriser d’urgence !

Dans l’idéal, élargir les choix professionnels pour tous !

 

une agricultrice et un hôte d’accueil

Et vous, travaillez-vous dans un univers mixte ?

Retour au gynécée… ou comment mon univers professionnel a basculé d’un monde d’hommes à un monde de femmes.

D’accord, j’ai fait fort pour commencer : 27 filles sur un campus de 800 étudiants en 1976.

Puis un monde professionnel, l’informatique à la fin des années 70, où les femmes présentes étaient majoritairement des secrétaires ; parmi les ingénieures technico-commerciales et commerciales, les femmes représentaient environ 10% des effectifs. Lente progression pour arriver au début des années 2000 à 30% environ.

En créant Isotélie en 2003, je bascule – sans le savoir – dans un monde de femmes : consœurs consultantes en égalité professionnelle, interlocutrices des ressources humaines chez mes clients entreprises, associations ou collectivités territoriales, partenaires formatrices et coachs, scientifiques auxquelles je me réfère – sociologues, historiennes, etc… spécialistes des études de genre… A quelques rares exceptions près, que des femmes.

Et cette expérience éternellement renouvelée ; lorsque dans des rencontres professionnelles je dis ce que je fais, à savoir de l’« égalité professionnelle entre les femmes et les hommes » :

  • les femmes me répondent systématiquement, et sans plus d’explications de ma part, « vous devez avoir beaucoup de travail ! »
  • et les hommes me regardent d’un air dubitatif ou interrogateur : visiblement ils ne comprennent pas de quoi je parle, voire semblent gênés, comme si j’avais prononcé des paroles osées.

Cela ne devrait pas m’étonner : les dernières statistiques montrent qu’un sixième seulement de la population active exerce un métier mixte en France. Les autres sont dans des métiers exercés à très grande majorité par des femmes ou à l’inverse par des hommes.

Diverse People Social Networking and Empty Speech Bubbles

Et vous, travaillez-vous dans un univers mixte ?

Mixité des métiers, parcours de femmes dirigeantes, que retenir de 2 colloques …

du CNAM et de l’AFMD fin juin 2015 ?

  • L’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes dépend aussi d’une meilleure mixité des métiers, dans les deux sens.
  • Parvenir à cette mixité ne sera possible qu’avec un engagement de tous les acteurs concernés, chacun prenant sa part de responsabilité et d’actions.
  • Les femmes dirigeantes ont des parcours très divers. Elles ont néanmoins plusieurs points communs : souvent en couple avec une moyenne de 2 enfants ; ayant connu plusieurs mobilités – géographique, fonctionnelle, hiérarchique – jusqu’à 8 à 10 en 20 à 30 ans de carrière.
  • En plus d’une volonté personnelle, elles ont pu et su s’appuyer sur différents acteurs dans leur parcours : manager, sponsor, mentor, fonction RH, clients, conjoint, nounou, entourage familial, collègues etc… Mais certains de ceux-ci peuvent aussi se révéler des obstacles…

 

livre Femmes dirigeantes AFMD HEC

Sources

Mixité des métiers et égalité femmes / hommes : agir ensemble de l’école à l’entreprise – colloque le 24 juin 2015 au CNAM organisé par Françoise Vouillot et le groupe OriGenre INETOP/CNAM.

Femmes dirigeantes en entreprise : des parcours aux leviers d’actions – colloque organisé par l’AFMD le 29 juin 2015 chez Orange pour la sortie de l’étude coordonnée par Jacqueline Laufer.