Sourire des yeux

C’était au printemps dans le TGV Paris-Angers. J’étais assise dans un « carré » et en face de moi s’est installé un jeune couple avec un bébé de…3 ou 4 mois peut-être ? Nous, les adultes, étions tous masqués. Pour le distraire et comme il semblait bien éveillé, le père avait posé le bébé allongé dans une couverture sur la table. Le bébé tournait la tête et regardait autour de lui. Nos regards se sont croisés. Derrière mon masque, je lui ai souri. Et en retour il m’a souri aussi, comme savent le faire les bébés. Le sourire de mes yeux lui avait suffi.

Pour réagir face à la morosité…

…il serait bon d’inventorier l’ensemble des alternatives possibles !

« En effet, même si ce n’est pas facile, il faut avoir à l’esprit l’ensemble des synergies envisageables quoi qu’on dise concernant la morosité présente »

« Nonobstant la situation observée, il est préférable de prendre en considération les principales problématiques que nous connaissons, même si nous devons en tirer des conséquences »

« Si vous voulez mon avis concernant la dualité de la situation observée, on ne peut se passer de prendre en considération l’ensemble des alternatives possibles, à long terme »

« Pour réagir face à l’inertie que nous constatons, il serait bon d’inventorier la plus grande partie des modalités emblématiques, parce que nous le valons bien »

Etc…

Vous avez reconnu le Pipotron ? Bravo !

http://www.pipotron.free.fr/

N’oubliez pas que nous sommes le 1er avril !

J’espère que vous avez apprécié notre POISSON.

Nous reviendrons à des sujets plus sérieux dans nos prochains billets.

Poissons jardins Yu Shanghai mai 2014