Femmes au pouvoir, bientôt un non-événement ?

Youyou Tu, Svetlana Alexievitch, Eva Kopacz et Beata Szydlo, Henriette Reker, Aminetou Ely : voici quelques-unes des femmes citées dans l’actualité économique, politique, scientifique et culturelle.

On remarque encore leur présence. Bientôt, on n’y fera plus attention, femmes et hommes se partageant les postes de pouvoir et la parution dans les media.

A l’image de cette double page des Echos, Industrie & Services, du 7 octobre 2015 dans laquelle figuraient 4 femmes chefs d’entreprise  (Elle Kullmann, Mary Barra, Indra Krishnamurthy Nooyi, Stéphane Pallez) parce que ces entreprises faisaient l’actualité, pas le fait qu’une femme les dirigeait.

Notre dernier recensement de la rubrique Etat Major du Point ne fait état que de 5 entreprises, sur les 34 parues en 2015, sans aucune femme dans leur conseil d’administration soit 15% contre 25% en 2014 et 30% en 2013.

Constat fait également dans le palmarès 2015 de féminisation des instances dirigeantes publié par le Secrétariat d’Etat Chargé du Droit des Femmes  : seule 1 entreprise sur les 119 citées n’en a pas dans son C.A.

Discrimination femme

Qui sont-elles ?

Youyou Tu : un des 3 Prix Nobel de médecine 2015

Svetlana Alexievitch : Prix Nobel de littérature 2015

Eva Kopacz et Beata Szydlo : actuelle et probable future 1ères Ministres de Pologne

Henriette Reker : nouvelle maire de Cologne

Aminetou Ely : fondatrice de l’Association des Femmes Chefs de Famille en Mauritanie

Elle Kullmann : future ex-PDG de DuPont

Mary Barra : PDG de GM (General Motors)

Indra Krishnamurthy Nooyi : PDG de PepsiCo

Stéphane Pallez : PDG de la Française des jeux