Mixité des CODIR : on stagne !

Le pourcentage de femmes stagne dans les CODIR et ceux-ci continuent à s’agrandir pour améliorer leur mixité.

A presque mi-année, notre suivi de la mixité dans les Comités de Direction confirme les tendances des dernières années :

  • Il n’y a presque plus d’entreprises sans aucune femme dans leur CODIR, le même nombre que celles pour lesquelles les femmes représentent au moins 50%.
  • Un pourcentage de femmes qui stagne autour de 25
  • Des CODIR dont la taille augmente : on atteint une moyenne de 10 personnes en 2019 versus 8 les cinq années précédentes
  • Les CODIR au taux de mixité les plus élevés sont les plus grands : pour parvenir à la mixité, on ajoute des femmes.
  • Les fonctions occupées par les femmes sont encore pour trois quarts du « support » : RH, Communication, Marketing, Juridique, Achats pour un quart d’Opérations : DG, directions de « Business Units » ou Commerciales.

Et pourtant, ça progresse….

Source des données collectées depuis 2005 : rubrique Etat-major du magazine Le Point.

Dessin original d’Ariane Ducellier

 

 

Les femmes représentent un quart des membres des CODIR des entreprises

En complément, inflation du nombre de membres en 2019 : sur les 10 entreprises présentes, on est à une moyenne de 11 au lieu de 8 les années précédentes. Une tendance à confirmer…

Voici notre bilan 2018 de la présence des femmes dans les Comités de Direction :

  • Encore une progression du nombre de femmes avec 26,6% en 2018 contre 22,8 en 2017 et 20,4 en 2016. De une sur 5, on passe à une sur 4.
  • Encore une baisse du nombre d’entreprises sans aucune femme dans leurs CODIR : 3 sur 45 versus 5 sur 44 en 2017. A quand le zéro ?
  • Une stabilisation du nombre de membres dans les CODIR : 8,2 en moyenne contre 8,68 / 8,59 / 8,53 les 3 années précédentes ; on retrouve le niveau de 2014 (8,12). Plus besoin d’agrandir le CODIR pour y intégrer des femmes.
  • Il reste encore à mieux équilibrer la répartition des fonctions : comme en 2017, près de deux tiers des femmes sont dans des  fonctions Support (surtout RH, Com, Marketing), même si leur présence dans les Achats ou Directions Financières augmente, ainsi que dans les postes de Direction Générale.

Seule ombre au tableau : le nombre d’entreprises atteignant la parité (50% ou plus de femmes) est retombé à 3, comme en 2016, après un passage à 6 en 2017.

(*) Rappel sur la source des données : la rubrique Etat Major du magazine Le Point, collectée en intégralité depuis l’année 2006 et partiellement depuis 2001, soit 44 entreprises ou organisations par an en moyenne et 703 en totalité.

 

Les CODIR se féminisent…en s’agrandissant !

23% de femmes dans les CODIR de 2017, une moyenne passée de 1 à 2 femmes par CODIR, mesdames, vous n’êtes plus seules !

D’autant moins que les CODIR ont grossi : dans cette même période de 2005 à 2017,  ils passent de 7 à 9 membres : pour vous faire de la place ?

Comme l’an dernier, le nombre d’entreprises sans aucune femme dans leur CODIR chute : plus que 5 entreprises sur 43, soit 12%. A peu près le même nombre qui sont à parité : 6 entreprises ont 50% ou plus de femmes dans leur CODIR.

Malgré ce renfort, les fonctions occupées restent aux deux tiers des fonctions « Support » : RH, Com, Marketing, Juridique, Achats,… versus un tiers de fonctions opérationnelles : DG, directions de Business Units. Une répartition constante de 2014 à 2017.

L’arrivée d’une 3ème femme dans les CODIR pourrait changer la donne ! C’est déjà le cas dans un tiers des entreprises observées, le record étant de 7 (sur un CODIR de 12).

 

P.S. notre source depuis 2005 est la page « Etat-Major » du magazine Le Point.

Nos données concernent en cumulé 657 entreprises regroupant 4772 managers dont 754 femmes.

Après le plafond de verre, les parois ?

Moins d’entreprises sans aucune femme, une proportion de femmes plus importante, deux progrès notables en 2015 dans la composition des Comités de Direction.

 Les entreprises sans aucune femme au CODIR :

  • 2015 : 15%
  • Période 2011-2015 : 32%
  • Période 2005-2010 : 46%

 Le pourcentage de femmes dans les CODIR :

  • 2015 : 23%
  • Période 2011-2015 : 18%
  • Période 2005-2010 : 13%

Pour aller plus loin, nous avons analysé la répartition entre fonctions dites « Support » et fonctions dites « Opérationnelles ». Sans surprise, les femmes sont plus nombreuses en Support qu’en Opération : en moyenne 60% pour les 303 femmes des 148 entreprises de l’échantillon sur la période 2011-2015.

Le tiercé gagnant des fonctions occupées par les femmes reste les RH, le Marketing et la Communication, parfois associés, mais suivi par les Directrices Générales, avec une montée en puissance des DAF (directrices Administration et Finances) et des acheteuses.

 Etant donné la grande variété des secteurs représentés, l’attribution d’une fonction en Support ou Opérations reste délicate. De nombreuses fonctions n’existent pas dans toutes les entreprises : Innovation, Développement Durable, Sécurité, Stratégie, Organisation, Qualité, Secrétariat-Général et leur importance dans l’organigramme varie.  

Nous avons systématiquement classé en Opérationnel les Directrices Commerciales, de Division, de « Business Unit » ou vocable équivalent, ainsi que les Associées (cas du Conseil ou du Droit). 

plafond de verre

Grâce à la rubrique Etat-major du Point www.lepoint.fr Isotélie suit depuis 2005 l’évolution de la composition des Comités de Direction.

 

3 pays, 3 époques, une même difficulté à admettre l’égalité …

…entre les femmes et les hommes. En Inde aujourd’hui, deux femmes sont condamnées pour un acte de leur frère. En France au 18ème siècle, des Lumières qui n’éclairent qu’une moitié du monde. Dans la Grèce antique, une démocratie qui ne concerne que quelques hommes.

En cette rentrée, j’avais prévu de vous parler de la dernière enquête insertion de la Conférence des Grandes Ecoles. Parue en juin, elle souligne à nouveau les différences d’accès à l’emploi et de rémunération des femmes et des hommes dès leur 1er emploi

Elle est disponible là

http://www.cge.asso.fr/document/liste/262/insertion

Ou encore des Entretiens Enseignants Entreprises, les 25 et 26 août, consacrés cette année au Travail demain, et lancés en 2003 par l’Institut de l’Entreprise

Des comptes rendus en seront disponibles ici http://www.eee2015.fr/ ou là http://www.melchior.fr/

J’y reviendrai une autre fois. L’actualité me fait prendre le risque de mélanger 3 époques et 3 pays.

Leur point commun est une différence de traitement fondamentale entre les femmes et les hommes. Et que cette inégalité provient de croyances, de mentalités, d’une construction sociale. Et peut encore aujourd’hui être pour nous source de débats, d’échanges, de réflexion. Réfléchir ensemble, la devise de ce blog.

People holding hands on the world map

En Inde aujourd’hui : voir votre presse habituelle. Par exemple

http://www.la-croix.com/Actualite/Monde/Petition-contre-une-condamnation-au-viol-en-Inde-2015-08-31-1350427

France au siècle des Lumières : voir par exemple la série d’été de Michel Onfray dans Le Point sur les femmes de la Révolution Française. Le suffrage dit universel ne concernait que les hommes. Cf http://www.lepoint.fr/video/michel-onfray-les-femmes-de-la-revolution-francaise-6-15-07-2015-1948687_738.php

Grèce antique : les événements de cet été ont permis de rappeler que ce pays est souvent appelé « le berceau de la démocratie » mais que cette démocratie n’était que partielle et ne concernait ni les femmes, ni les étrangers, ni les esclaves.

Pour mémoire, Isotélie signifie «égale contribution » et correspond à l’impôt que payaient les étrangers pour leur donner les mêmes droits et devoirs que les citoyens athéniens.

 

 

 

 

 

Des championnes de la parité

20 entreprises sur 509 ont 50% de femmes ou plus dans leur comité de Direction.

Les secteurs concernés sont bien évidemment les services, le tourisme, les cosmétiques, la grande consommation, etc…. Et ce sont des entreprises de taille moyenne.

A l’autre extrémité du classement, 234 entreprises n’ont aucune femme dans leur CODIR, dans tous les secteurs et de toutes tailles. La proportion d’entreprises dans ce cas a diminué de moitié en 10 ans, en passant de 50 à 25% des entreprises.

Le « papy-boom » avec son renouvellement des générations au pouvoir peut encore modifier ce classement.

Etat major

Notre source : rubrique Etat-Major du Point collectée entre  2004 et 2014. Statistiques réalisées par nous.

Evolution du pourcentage de femmes dans les comités de direction

15,33% versus 12,04 %, une lente évolution.

Voici les résultats d’une étude que nous avons réalisée sur l’évolution de la part des femmes dans les comités de direction d’entreprises et d’organismes divers depuis 13 ans.

Sur 464 comités de direction comprenant en tout 3 228 directeurs, il y a 440 femmes soit en moyenne 13,63% de femmes.

Sur la période 2001 à 2008 le pourcentage moyen est de 12,04% (245 entreprises ; 1 669 managers ; 201 femmes).

Sur la période de 2009 à 2014, il passe à 15,33 % (219 entreprises ; 1 559 managers ; 239 femmes).

La source de notre étude est la rubrique Etat-Major du magazine Le Point (www.lepoint.fr/‎) , rubrique qui parait presque chaque semaine dans cet hebdomadaire d’information et dont nous avons collecté les données, en totalité entre 2006 et 2013 et partiellement de 2001 à 2005. De ce fait, certaines entreprises ou organismes figurent plusieurs fois dans le classement, avec leur Etat Major du moment.