Quelles femmes pour illustrer la notion de leader ? Une 1ère sélection que vous pouvez compléter et commenter pour l’agrandir et l’améliorer…

Merci à Vincent Avanzi de m’avoir inspiré cette recherche : sans sa tentative d’illustrer la notion de leader avec quelques portraits d’hommes charismatiques, célèbres et très différents – comme Gandhi, Martin Luther King ou Churchill – je ne me serais pas lancée à mon tour dans la recherche de femmes pouvant représenter cette notion de leadership.

J’ai choisi  des femmes des XXème et XXIème siècles et j’ai élargi à d’autres responsabilités que la politique. J’en ai cherché sur plusieurs continents. Évidemment, la notion de leadership est vaste et sujette à discussion. En voici quelques exemples pour aujourd’hui. Vos idées et réactions me permettront de poursuivre, même si je garde quelques idées en réserve…

A vous de les identifier.

 

Des responsables politiques

Sirimavo Bandaranaike

Née Ratwatte (1916-2000) elle est une une femme politique sri lankaise. Elle est la première femme de l’histoire contemporaine à devenir chef de gouvernement d’un pays, après avoir accédé à la tête du Sri Lanka Freedom Party. Elle est Première ministre du Sri Lanka à trois reprises : de 1960 à 1965, de 1970 à 1977 et de 1994 à 2000. Elle fait partie d’une famille qui a dominé la vie politique au Sri Lanka toute la seconde moitié du XXe siècle. Lors de son troisième mandat, elle exerce ses responsabilités sous la présidence de sa fille Chandrika Kumaratunga.

Indira Gandhi

Née Nehru (1917-1984), elle est une femme politique indienne, Première ministre de 1966 à 1977 puis de 1980 à sa mort en 1984. Elle est la deuxième femme au monde élue démocratiquement à la tête d’un gouvernement, après Sirimavo Bandaranaike au Sri Lanka. C’est une figure majeure du Congrès et de la politique indienne de la seconde moitié du XXe siècle et ses mandats à la tête de l’Inde sont marqués par une forte centralisation du pouvoir.

Golda Meir

Née Golda Mabovitch à Kiev (1898-1978), elle a participé à la création de l’État d’Israël, a été ministre des Affaires étrangères, ainsi que le quatrième Premier ministre d’Israël du 17 mars 1969 au 11 avril 1974. Elle a été la première femme à devenir Première ministre en Israël et la troisième femme dans le monde à ce niveau de responsabilité (seules Sirimavo Bandaranaike au Sri Lanka et Indira Gandhi en Inde l’ont précédée).

Simone Veil

Née Jacob en 1927, elle est une femme politique française. Rescapée de la Shoah, haut fonctionnaire jusqu’à sa nomination comme ministre de la Santé, en mai 1974. De 1979 à 1982, elle est la première présidente du Parlement européen, nouvellement élu au suffrage universel. Elle est Ministre d’État, ministre des Affaires sociales, de la Santé et de la Ville, puis siège au Conseil constitutionnel de 1998 à 2007. Élue à l’Académie française le 20 novembre 2008.

Gro Harlem Brutland

Née Harlem en 1939, elle est une femme politique norvégienne, membre du Parti du travail (AP), qu’elle a présidé de 1981 à 1992. Première ministre par trois fois entre 1981 et 1996, elle a passé près de dix ans au pouvoir et dirigé l’Organisation mondiale de la santé (OMS) de 1998 à 2003. Elle a présidé à la rédaction du rapport «Notre avenir à tous», dit rapport Brundtland, sous l’égide des Nations unies, qui pose la définition du principe du développement durable.

Christine Lagarde

Née Lallouette en 1956, elle est une personnalité politique française, précédemment avocate et femme d’affaires au sein du cabinet d’avocats américains Baker & McKenzie. Elle occupe le poste de ministre déléguée au Commerce extérieur de 2005 à 2007 et de ministre de l’Agriculture et de la Pêche en 2007. Elle est ministre de l’Économie de 2007 à 2011, ce qui fait d’elle la première femme à occuper ce poste dans un pays du G8. En 2011, elle devient directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), devenant ainsi la première femme à occuper cette fonction (hors périodes de direction intérimaire).

Des chefs d’entreprise

Indra Krishnamurthy Nooyi

Née en 1955 en Inde, elle est une femme d’affaires américaine. En 2006, elle est nommée directrice générale et présidente du groupe PepsiCo, succédant ainsi à Steven Reinemund qui prend sa retraite le 1er octobre suivant.

Virginia « Ginni » M. Rometty

Née en 1957, elle est une dirigeante d’IBM, dont elle est depuis le 1er janvier 2012 directeur général (CEO) et président du groupe mondial. Cette nomination a fait d’elle la première femme portée à la tête de l’entreprise centenaire, dans la continuité d’une carrière qu’elle y a presque entièrement menée.

Mary T. Barra

Née en 1961, elle est une chef d’entreprise américaine. Nommée Directrice générale du constructeur automobile américain General Motors le 10 décembre 2013, elle devient la première  femme d’un grand constructeur automobile à occuper ce poste.

Les notices biographiques et les photos sont extraites de © Wikipedia ®

 

Femmes au pouvoir, bientôt un non-événement ?

Youyou Tu, Svetlana Alexievitch, Eva Kopacz et Beata Szydlo, Henriette Reker, Aminetou Ely : voici quelques-unes des femmes citées dans l’actualité économique, politique, scientifique et culturelle.

On remarque encore leur présence. Bientôt, on n’y fera plus attention, femmes et hommes se partageant les postes de pouvoir et la parution dans les media.

A l’image de cette double page des Echos, Industrie & Services, du 7 octobre 2015 dans laquelle figuraient 4 femmes chefs d’entreprise  (Elle Kullmann, Mary Barra, Indra Krishnamurthy Nooyi, Stéphane Pallez) parce que ces entreprises faisaient l’actualité, pas le fait qu’une femme les dirigeait.

Notre dernier recensement de la rubrique Etat Major du Point ne fait état que de 5 entreprises, sur les 34 parues en 2015, sans aucune femme dans leur conseil d’administration soit 15% contre 25% en 2014 et 30% en 2013.

Constat fait également dans le palmarès 2015 de féminisation des instances dirigeantes publié par le Secrétariat d’Etat Chargé du Droit des Femmes  : seule 1 entreprise sur les 119 citées n’en a pas dans son C.A.

Discrimination femme

Qui sont-elles ?

Youyou Tu : un des 3 Prix Nobel de médecine 2015

Svetlana Alexievitch : Prix Nobel de littérature 2015

Eva Kopacz et Beata Szydlo : actuelle et probable future 1ères Ministres de Pologne

Henriette Reker : nouvelle maire de Cologne

Aminetou Ely : fondatrice de l’Association des Femmes Chefs de Famille en Mauritanie

Elle Kullmann : future ex-PDG de DuPont

Mary Barra : PDG de GM (General Motors)

Indra Krishnamurthy Nooyi : PDG de PepsiCo

Stéphane Pallez : PDG de la Française des jeux

Assia Djebar, une académicienne partie dans la discrétion

Elle fut la 1ère femme algérienne admise à l’Ecole Normale Supérieure en 1955. Elue à l’Académie Française il y a 10 ans, le 16 juin 2005, elle est décédée le 6 février dernier.

De son vrai nom Fatima Zohra Imalayène, elle a choisi un nom de plume Assia = consolation Djebar = intransigeance. Un oxymore ? Ou un programme de vie ?

Elle est souvent qualifiée de fondatrice de la littérature féminine algérienne d’expression française. Les media mentionnent son décès et retracent son parcours d’écrivain et de professeur d’Université, de manière plutôt discrète.

Il n’est pas trop tard pour lui rendre hommage en découvrant ses livres, depuis le premier « la soif » paru en 1957 jusqu’à « nulle part dans la maison de mon père » paru en 2007.

50 ans de littérature, mais aussi de théâtre, de poésie et de films.

couv livre 718672130_MML

Hypatie, mathématicienne et philosophe

Au rayon des femmes savantes méconnues pourrait figurer Hypatie, qui a vécu à Alexandrie entre 355 (environ) et 415 : elle y a enseigné la philosophie et a rédigé des commentaires mathématiques dont il ne nous reste que des évocations par d’autres auteurs. Au moins deux biographies lui ont été consacrées : celle de Maria Dzielska aux éditions des femmes en 2010 et celle d’Olivier Gaudefroy aux éditions Arléa en 2012.

Hypatie l'etoile d'Alexandrie par Olivier Gaudefroy editions arlea

En 2003, lors de la création de mon cabinet de conseil, j’ai cherché des noms dans l’antiquité grecque : j’ai choisi Isotélie (égale contribution). Mais Hypatie aurait bien convenu aussi, non ?

Au cœur de l’orchestre, un livre pour les vacances…

…destiné aux amateurs de musique classique, je vous le recommande particulièrement durant l’été, période de festivals et de concerts.

On y découvre tout sur les instruments, les instrumentistes contemporains ou du XXème siècle, le fonctionnement de l’orchestre depuis l’intérieur et cette mystérieuse relation entre chef et musiciens.

Le chapitre 5 s’intéresse plus particulièrement aux femmes dans l’orchestre, citant par exemple la harpiste Lily Laskine, 1ère femme dans l’Orchestre de l’Opéra de Paris.

 

couv livre au choeur orchestre Christian Merlin

Titre : Au chœur de l’orchestre

Auteur : Christian Merlin avec une préface de Ricardo Mutti

Editeur : Fayard

Année de parution : 2012

Femmes nommées…pour la 1ère fois

Ajout juin 2016

  • Odile Renaud-Basso, 1ère femme Directrice Générale du Trésor.
  • Une autre 1ère à mettre à l’honneur : Francine Leca fut la 1ère femme chirurgienne cardiaque en France.

 

Beaucoup de  nominations à vous signaler pour cette année 2013. Dans tous les pays et dans différents domaines : politique, financier, arts, économie, media, éducation, sports. Très souvent la 1ère dans son domaine, mais parfois 2ème ou plus…la voie de la banalisation est ouverte.

  • Alice Munro : 13ème femme prix Nobel de littérature – et 1ère canadienne.
  • Aminata Touré : 2ème femme 1er Ministre du Sénégal.
  • Catherine Virlouvet : 1ère femme Directrice de l’Ecole française de Rome.
  • Fiona Woolf : 2ème femme à diriger la City de Londres (686ème Lord Mayeur).
  • Irina Bokova : réélue Directrice Générale de l’UNESCO.
  • Janet Yellen : 1ère femme à diriger la Réserve Fédérale Américaine.
  • Malala Yousafzai : prix Sakharov du Parlement Européen – pas la 1ère femme mais sans doute la plus jeune lauréate ?
  • Margaret Buckingam : 3ème femme médaille d’or du CNRS.
  • Nathalie Nougaryrède : 1ère femme Directrice du journal Le Monde.
  • Sophie Lemaire : 1ère femme à diriger le Haras du Pin.
  • Zlijka Cvijanovic : 1ère femme 1er Ministre de la République serbe de Bosnie.

(par ordre alphabétique des prénoms)

A signaler un article de Wikipedia qui tente un inventaire français (à compléter et valider car selon la formule consacrée « Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (décembre 2012) » mais semble néanmoins déjà bien documenté).

http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_premières_femmes_par_métier_ou_fonction_en_France

(Source des informations : la presse et en particulier le journal la Croix et le magazine le Point. Merci de nous signaler d’éventuelles erreurs).

L’Académie française donnerait-elle l’exemple ?

Après un retard significatif sur les autres institutions – la 1ère femme élue, Marguerite Yourcenar, le fut en mai 1980 – l’Académie française accélère le rythme.

Dominique Bona vient d’être élue le 18 avril 2013, 8ème académicienne et 6ème siégeante vivante.

A ce rythme, et sans souhaiter la mort des membres présents pour libérer des places, la parité pourrait y être atteinte bien plus vite qu’ailleurs.

Voici le tableau des 8 académiciennes.

  Date d’élection Prénom et nom
1 6 mai 1980

Marguerite Yourcenar (décédée  en 1987)

http://www.academie-francaise.fr/les-immortels/marguerite-yourcenar

 

2 24 novembre 1988

Jacqueline de Romilly (décédée en 2010)

http://www.academie-francaise.fr/les-immortels/jacqueline-de-romilly

 

3 13 décembre 1990

Hélène Carrère d’Encausse

http://www.academie-francaise.fr/les-immortels/helene-carrere-dencausse

 

4 14 décembre 200

Florence Delay

http://www.academie-francaise.fr/les-immortels/florence-delay

 

5 16 juin 2005

Assia Djebar

http://www.academie-francaise.fr/les-immortels/assia-djebar

 

6 20 novembre 2008

Simone Veil

http://www.academie-francaise.fr/les-immortels/simone-veil

 

7 7 avril 2011

Danièle Salenave

http://www.academie-francaise.fr/les-immortels/daniele-sallenave

 

8 18 avril 2013

Dominique Bona

http://www.academie-francaise.fr/les-immortels/dominique-bona